Bruguières. «Les Puits de Salam» au service du village d'Agadir Nait Abde


Le puits du village sera prochainement doté d'une pompe pour puiser l'eau et l'acheminer vers l'école.
 

Bruguières compte, depuis peu, une nouvelle association à vocation humanitaire : « Les Puits de Salam ». Cette association vise à initier et soutenir des projets de développement dans le village d'Agadir Nait Abde situé dans le piémont de l'Atlas Marocain, à une heure de route de Marrakech. Pour M. Fornili, son Président, « il s'agit de doter ce peuple berbère d'une pompe qui extraira l'eau du puits du village établie à 60 mètres de profondeur. L'école sera alimentée en premier afin de réduire la déscolarisation des enfants et notamment des filles. Elles n'auront plus à puiser l'eau et à la transporter comme c'est le cas aujourd'hui.
De même, elles disposeront de sanitaire plus propice à conserver une certaine intimité. Par la suite, il est envisagé de desservir le village et les cultures ».

Cette initiative sera entreprise dans le cadre des projets « Jeunes Solidaires » et bénéficiera donc de l'aide de 12 élèves et 3 enseignants issus du lycée Jean Jaurès de Châtenay-Malabry. A noter que « Les Puits de Salam » avancent main dans la main avec « l'Académie des arts martiaux ». Son fondateur et professeur Hassan Gamrani puise, en effet, ses racines à … Agadir N'ait Abde. Site officiel de l'association : www.puits-de-salam.orgContact M. Fornili au 05.61.82.36.72. 

Bruguières. L'association Les puits de Salam au Maroc

Préparatifs avant le départ pour le Maroc
Préparatifs avant le départ pour le Maroc
Préparatifs avant le départ pour le Maroc
 

Des membres de l'association «les Puits de Salam» viennent de se rendre au Maroc afin de concrétiser un de leur projet de développement en faveur du village d'Agadir Nait Abde. Ce projet doit permettre de motoriser le puits communal, d'alimenter les écoles en eau, et d'y installer des sanitaires. Un mini bus mis à disposition par la commune et rempli de diverses fournitures, a donc pris le chemin de Gibraltar et traversé le détroit jusqu'à Tanger. De là, plus de 700 km de route ont été encore nécessaires pour toucher au but. Une seconde équipe composée de 12 élèves et trois professeurs du lycée Jean Jaurès de Châtenay-Malabry intervenant dans le cadre des projets « Jeunes Solidaires » arrivera, dans le courant de l'été. Ils viendront en renfort des bénévoles déjà présents, en participant aux travaux nécessaires à la réalisation du réseau d'eau courante entre le puits et les écoles. Nous ne manqueront pas de vous tenir informés des suites de cette aventure de nos associatifs Bruguièrois au royaume chérifien. Pour toute information ou contact, site de l'association : www.puits-de-salam.org